Pacte Vert Européen et nouveau programme PAC auprès des élèves du lycée agricole (EPLEFPA) de Macouria

Le 2 décembre 2021 dernier, alors que le Conseil de L’Union européenne venait de décider d’adopter une nouvelle politique agricole plus juste, plus verte, lors de sa dernière session d’échange, les élèves de l’EPLEFPA de Matiti quant à eux, se sont déjà vus sensibilisés à l’impact vert pour l’Europe.

En effet, en participant à la conduite et la gestion des exploitations agricoles locales via les programmes européens Erasmus, ces futurs agriculteurs ou techniciens agricoles ont encouragé, à leur manière, le renforcement d’un pacte vert et d’une politique agricole européenne commune davantage respectueuse de son environnement naturel et aussi plus humaine.

Le Conseil Européen qui a formellement adopté cette politique agricole
notamment pour la période 2023-2027, ouvre la voie à une PAC davantage
fondée sur les résultats, qui vise à garantir un avenir durable aux
agriculteurs européens, à assurer un soutien plus ciblé aux petites
exploitations et à laisser aux États membres une plus grande marge de
manœuvre pour adapter les mesures aux conditions locales.



De plus avec le changement climatique et la dégradation de l’environnement qui
constituent une menace existentielle pour l’Europe et ses régions ultrapériphériques, comme la Guyane par exemple, le nouveau Pacte vert ou « Green Deal » pour les anglophones, transformera I’UE en une économie
moderne, efficace dans l’utilisation des ressources et compétitive, garantissant
par exemple :

  • La fin des émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici à 2050
  • Une croissance économique dissociée de l’utilisation des ressources où personne n’est laissé de côté
  • Des emplois pérennes et des formations aux compétences nécessaires pour la transition
  • Une énergie plus propre et des innovations technologiques propres
  • de pointe

Ces nouveaux engagements européens vis à vis d’une politique agricole
ambitieuse et désireuse de laisser place à un avenir prometteur, ne rendent
pas indifférente notre jeunesse Guyanaise, qui d’ailleurs ne cache pas son
engouement pour ces nouvelles propositions.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Quitter la version mobile